Bigaradier distillé

Type : Huile essentielle

Nom binominal : Citrus aurantium

Famille : Rutacées

Organe producteur : Fruit

Origine : Madagascar

Production : Culture, bio

  • La Maison Néroli respecte la législation en vigueur, nous interdisant de citer les propriétés des huiles essentielles, ainsi que leur posologie. C'est pourquoi nous avons choisi de parler quand il y a lieu de l'usage traditionnel et des propriétés des plantes, mais surtout de leur odeur, qui reste le meilleur indicateur de la qualité et de la personnalité d'une huile.

     

    Attention : trésor !

    Cette huile, c'est l'histoire de la rencontre entre un distillateur d'exception, un terroir, et un savoir-faire particulier : la distillation des fruits à la vapeur d'eau.

    C'est donc de chez Astérale, à Madagascar, que nous vient ce bigaradier distillé, qui n'est autre que l'oranger amère dont l'arbre, le bigaradier, nous donnera aussi le fameux petit grain (distillation des feuilles et fruits immatures), l'essence d'orange amère (le zeste est expressé) et surtout le néroli, distillation des fleurs du bigaradier.

    Ici, ce sont donc les fruits qui sont distillés, à la vapeur.

    Et c'est une très, très grande réussite.

    Plus vivante que la bergamote ou le citron, presque aussi doux qu'une orange, avec un petit côté confiserie qui rappelle un peu la mandarine. On a l'odeur du zeste et le fruité du jus, avec un fond pétillant presque épicé.

    Moins calmante que l'orange amère expressée car dénuée des fameuses furocoumarines, elle n'en est pas moins intéressante en thérapeutique pour son côté plus équilibrant, et nettement plus vivant. Et qui plus est, elle n'est pas photo-sensibilisante.

    Le tout distillé en artisanal dans un alambic de 600 litres, avec toute l'expertise Astérale, et sous mention Nature & Progrès.

    Son seul inconvénient : sa rareté. C'est une très petite production, à savourer comme un trésor !

Huile