Oud noir

Oud noir

Type : Huile essentielle
Nom binominal : Aetoxylon sympetalum
Famille : Thymélacées
Organe producteur : Bois
Origine : Indonésie
Production : Sauvage

  • La Maison Néroli respecte la législation en vigueur, nous interdisant de citer les propriétés des huiles essentielles, ainsi que leur posologie. C'est pourquoi nous avons choisi de parler quand il y a lieu de l'usage traditionnel et des propriétés des plantes, mais surtout de leur odeur, qui reste le meilleur indicateur de la qualité et de la personnalité d'une huile.


    Le Oud...

    Tout un programme.

    A la simple évocation de son nom, nous voilà transportés dans un pays chaud et lointain, aride et désertique. D'une, 'oud' est aussi le nom d'un instrument de musique très utilisé du Maghreb au Moyen-Orient, dont la mélodie évoque instantanément ces pays. Ensuite et surtout, c'est le nom d'une matière célèbre en parfumerie, extrêmement recherchée au moyen orient, et très à la mode en occident (où rares sont les parfumeurs qui le mettent vraiment en valeur, mais c'est un autre sujet). Du fait de sa rareté, peu d'entre nous ont déjà senti du oud. Pur, il a une odeur... comment dire... assez spéciale. On en trouve de beaucoup d'origines, tous très différents, mais qui ont en commun une odeur boisée-animale. Très animale. C'est l'exemple type de la matière repoussante au premier abord, et magique si elle est largement diluée et bien travaillée... comme toutes les matières animales. Mais c'est aussi une matière rare donc hors de prix, surexploitée, et l'espèce qui la produit est donc menacée d'extinction.

    Celui que nous vous proposons est donc issu d'une espèce différente, qu'on ne trouve que sur l'île de Bornéo. Une rareté -dégotée par Le Sourceur- dont le parfum est bien différent du précédent.

    A l'ouverture, dans les premières secondes, crémeux et fumé. Puis tout de suite, on est dans le vif du sujet. Une profonde odeur de cuir, accompagnée par une chaude odeur de bois fumé, et même presque de feu de bois. Une sorte de concentré de 'feu de cheminée dans le salon d'une vieille maison, confortablement installé dans un profond fauteuil en cuir'. Stéphane Piquart, l'homme derrière Le Sourceur, parle plutôt de l'odeur douce d'un magasin de chaussures.

    En diffusion ou en olfaction, le oud sera relaxant, et aidera à apaiser angoisses et anxiété : s'il n'est pas du tout étudié jusqu'ici en aromathérapie, sa composition biochimique permet d'envisager des propriétés dans ce sens.

    Si Le Sourceur l'a sélectionné, c'est évidemment pour son odeur mais surtout parce que sa production respecte les rendements imposés par la nature elle-même, et la ressource, largement disponible, nous permet de la vendre à un prix raisonnable.

Huile